/!\ HOAX /!\ OGM : vers une alerte mondiale ?

Les médias propagent souvent des « info » sur des études scientifiques bidons, mais là on atteint des sommets!


1. Cette étude n’est pas encore publiée et elle est annoncée dans « Food and Chemical Toxicology » une revue avec un facteur d’impact de 2.99 (ce qui n’est pas énorme pour une telle « révélation »).

2. Cette étude « indépendante » a été menée par un anti-ogm convaincu (Gilles-Eric Séralini)  et financée par le CRIIGEN. Pas besoin d’être un as de Google pour voir que ce « scientifique » est une honte pour la profession et que le CRIIGEN est tout sauf neutre. (Je m’adresse ici aux journalistes)

3. La rigueur de l’étude : GES affirme lui même qu’il n’a pas testé statistiquement si ses résultats sont statistiquement significatifs, ce qui est indispensable pour confirmer de tels résultats. (voir vidéo : ici)

4. Professionnalisme de l’étude : Présenter ses résultats sur un graphique sans légende et sans nommer ses axes, ce n’est même pas digne d’un élève de 15 ans 3ème Math-Sciences.

De plus, les photos des rats démontrent que les règles strictes de bien être animal n’ont pas été respectées pour cette étude. Difficile de justifier de laisser grossir des tumeurs/souffrir des animaux de labo jusqu’à ce stade pour une étude sur la toxicité des OGM. L’apparition et l’évolution de tumeurs sont bien étudiés sur des rats de labo pour certaines études mais ceux-ci doivent être euthanasiés bien avant ce stade de souffrance. (L’AFSCA confirmera si oui ou non ses règles ont été respectées)

5.  Selon les résultats que j’ai pu trouver, cette étude dit déjà tout et son contraire. Voir le « graphique » du dessus : Les rats mangeant OGM + Roundup seraient moins vites malades que les rats mangeant des OGM sans cet herbicide. On voit aussi sur la photo des rats que le rat (à droite) qui n’a pas mangé d’OGM a des tumeurs aussi grosses que celui qui en a manger (à gauche).

6. Enfin, le maïs OGM en question, NK603 possède un gène de résistances aux herbicides tel que le Roundup. Il est critiquable si on arrive à démontrer que ce gène se propage dans l’environnement en conférant aux mauvaises herbes cette résistance car il faudrait alors des produits plus toxiques pour ce débarrasser de ces nouvelles mauvais herbes. Ou encore si l’on démontre que l’utilisation d’herbicides augmente avec ce maïs au lieu de diminuer et ainsi contribue à la destruction de l’environnement. Mais le gène en question n’a aucune raison de rendre la plante cancérigène vu que cette plante, contrairement à d’autres OGM, ne produit pas de molécules toxiques pour la faune grâce à sa transformation génétique.

7. Contrairement à ce qui circule, de nombreuses études ont été faites sur une durée plus longues que 3 mois et aucun danger pour la santé n’a été observé. On peut également souligner que les animaux (rongeurs, poules, cochons, vache, …) qui ont des cycles de vie plus courts que celui de l’homme se nourrissent depuis 15 ans avec cet OGM aux USA sans qu’il n’y ai d’hécatombe par rapport aux animaux européen qui n’en consomment pas (étant donné que le maïs européen est non-OGM).

8. Les 2 précédentes études sur les OGM du CRIIGEN ont été invalidées. (voir vidéo)

9. L’article scientifique est en Anglais, je suppose que les journalistes du Nouvel Obs se sont contentés de la conférence de presse avec des graphiques sans légendes.

10. GES sort un livre ET un film dans quelques jours, … coïncidence, je ne pense pas!

11. La liste est encore longue mais attendons la publication de cet « article » pour la compléter (>>>ça se passe ici<<<).

source du hoax : nouvelobs.com et la fameuse vidéo de présentation de ses grandes découvertes …

Edit : d’autres (personnes sérieuses) confirment ce que je vous dis sur newscientist.comsciencesetavenir.nouvelobs.com, sciencemediacentre.orgfutura-sciences.com, slate.fr, biopsci.com, …

L’article est maintenant consultable ici : sciencedirect.com

About these ads

Publié le 19 septembre 2012, dans Actu, Science, et tagué , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 44 Commentaires.

  1. Tu prétends dénoncer un hoax tout en utilisant toi même de la désinformation.
    Notamment dans le point 4 – Professionnalisme de l’étude :
    1) les graphiques sont issus d’une présentation aux journalistes, forcément les courbes sont simplifiées. En regardant l’aperçu de l’article scientifique (http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0278691512005637), on peut y voir des figures légendées.
    2) Toujours selon l’aperçu de l’article sur sciencedirect les règles éthiques on été respectés (voir légende de la figure 1), ce que tu annonce semble donc faux et de toute façon non prouvé.
    Sans parler des points 1 et 2 qui sont des jugements de valeurs, qui n’ont rien à voir avec un jugement scientifique.

    Bien sur je ne dit pas que cette étude est valide, j’ai moi même quelque doute tellement les résultats semble énormes, je dis juste que ta démonstration est biaisée et manque de rigueur, exactement ce que tu reproche à cette étude.

    • 1) ce n’est pas comme ça qu’on « simplifie » un graphique.
      2) je fais des jugements de valeurs qui on pour but de relativiser les conclusions de cette étude pas tellement des résultats.

  2. Faire part de doutes, je veux bien : on parle de science, la critique des expériences est donc essentielle… crier dors et déjà au « hoax » me paraît excessif dans la mesure où aucun de vos arguments n’est décisif pour le moment.

    1- Ce n’est pas le facteur d’impact de la revue qui permet de juger de la qualité de l’étude. C’est sûr que c’est toujours mieux d’être publié par « Nature » ou « Science » mais bon, si on doit jeter à la poubelle tout le reste des publications scientifiques, la science risque de ne plus avancer…

    2- Mémoire sélective : vous oubliez de mentionner que les tribunaux français ont condamné pour diffamation les propos relatifs à la « non-indépendance » de Gilles-Éric Séralini. Vous oubliez également de dire que la très grande majorité des autres études sur le sujet sont financées soit par Monsanto soit par BASF…

    3- J’invite chacun à écouter la vidéo. Il y est dit qu’à une mortalité multipliée par 6 par rapport au groupe témoin, il n’est guère besoin de statistiques pour constater l’effet . Vous avez d’ailleurs toutes les données pour calculer les intervalles de confiance des résultats obtenus.

    4- Il s’agit là d’éléments de communication commentés en direct, pas de l’article. Pour le bien être des animaux, je suis désolé, mais si on veut tester l’impact sur la mortalité, on est bien obligé de laisser mourir les pauvres bêtes… si on les euthanasie, on introduit un biais que des gens comme vous critiqueraient à juste titre.

    5- Attendez l’article, parce que les graphiques utilisés pour la communication sont assez ambigus.

    6- Vous décrétez purement et simplement qu’il n’y a aucune raison qu’il soit dangereux pour la santé… Or si une étude montre qu’il est dangereux statistiquement, c’est qu’il est (du moins si l’étude est correcte). Il est tout à fait possible de constater une surmortalité sans expliquer de manière certaine le mécanisme qui mène à celle-ci.
    Une modification sur un gène donné peut avoir des conséquences épigénétiques, au delà de la seule protéine pour lequel le gène code directement. D’autres gènes peuvent aussi être impactés lors du processus de modification génétique en lui-même. C’est tout le problème de la modification génétique : c’est loin d’être aussi simple et automatique que la modification d’un code informatique.

    7- Pour le coup, l’étude que vous mentionnez est VRAIMENT critiquable sur sa méthodologie (des lots de 3 animaux !)… il suffit de lire l’article du lien.

    8- En effet, attendons l’article !

    • 1- On ne doit pas jeter à la poubelle l’étude, mais on peut sérieusement relativiser les conclusions alarmistes.
      2- C’est une légende urbaine, ils y a plein d’études indépendantes. (Fais des recherches sur des sites sérieux) Même si bien évidement ceux qui créent un produit font beaucoup d’études dessus. C’est pareil pour les médicaments, ça ne t’empêche pas de prendre des aspirines?!
      3- C’est ce commentaire que je critique. Un résultat 6 fois plus important n’a pas de grande valeur sans statistique même s’il est important.
      4- Non, on est légalement obligé de ne pas les laisser mourir avec des tumeurs aussi grosses, j’entends plus de 3cm de diamètre.
      5- C’est pas très sérieux, on ne simplifie pas un graphique de cette façon. La vulgarisation scientifique a des règles.
      6- Dans une analyse toxicologique, il y a une question de dose aussi. Tu manges du maïs tous les jours toi?
      7- Je vais regarder ça.
      8- J’ai maintenant cet article.

      • Les travaux de Séralini et al. tels que publiés dans le journal Food and Chemical Toxicology sont en tous points critiquables. Oui les rats traités développent des tumeurs à un âge avancé mais il en va de même pour les rats contrôles, un fait connu chez les Sprague Dawley. Sur 10 rats les différences d’incidence reportées ne sont pas significatives. Il s’agit de plus d’une lignée non consanguine, les effectifs par groupe sont bien trop petits pour pouvoir interpréter les résultats de mortalité et aucune analyse statistique ne vient étayer l’hypothèse. Sur-médiatiser cette publication de faible niveau à coup d’affirmations scientifiquement non fondées décrédibilise la recherche française alors que le sujet est grave et que le monde est en attente de VRAIS résultats pour une prise de décision raisonnée. Les OGM présentent peut-être un danger pour la santé et/ou pour les écosystèmes, merci aux vrais chercheurs de tout mettre en oeuvre pour l’obtention de données fiables sur cette question.

  3. Juste pour savoir, tu es scientifique à la base ? tu travailles dans la recherche, ou c’est un monde qui t’est inconnu ?

    tu critiques le fait qu’ils aient laissé les tumeurs se développer… mais la réalité des choses, c’est qu’il y a bien des tumeurs qui se développent… c’est ça qui devrait te choquer.
    Je travaille dans la recherche pharmaceutique, et des tumeurs ainsi, j’en observe presque tous les jours.

    Maintenant que tu as l’article, que j’ai aussi en entier, pas juste un extrait, tu vois bien qu’il y a les légendes sur les axes.

    Je sens quand même que ton article fait preuve d’une très grande mauvaise fois… ou d’une grande méconnaissance du monde scientifique !

    • Mon article est un article à chaud pour réagir à la une idiote du Nouvel Obs qui titre « OUI, LES OGM SONT DU POISON » et à la propagation de cette « info » dans la presse Belgo-Française.

      Je suis bio-ingénieur et ce n’est pas de la mauvaise fois que de dire que les graphiques présentés dans la vidéo ne sont pas dignes d’un scientifique sérieux. Même dans les journaux scientifiques pour enfants, on ne présente pas des résultats de cette manière.

      Je vais maintenant me pencher sur le fond avec l’article pour expliquer pourquoi j’ai directement crié au HOAX.

  4. Est-ce que l’auteur de la critique a quelque lien de près ou de loin avec Monsanto et Cie ?

    • Aucun

      Par contre, l’étude de GES est financée en partie par le géant Carrefour (aussi souvent critiqué que Monsanto) mais là ça ne choque personne.

      Restez critiques face aux titres accrocheurs de la presse, c’est tout ce que je souhaite.
      Et je ne vous demande pas de croire tout ce que je raconte, continuez à être critique par rapport à AlexNewsBlog aussi.

  5. Je me joins aux commentaires précédents. Cet article, à de nombreuses reprises, fait clairement preuve de mauvaise foi. L’utilisation de liens hypertexte sont parfois abusifs également. C’est vraiment l’hôpital qui se fout de la charité: critiquer sur le sérieux une étude alors qu’on est soi même pas très rigoureux…

    • Cet article est un coup de gueule sur un blog, pas une étude scientifique.
      Je peux donc me permettre beaucoup plus de choses que ce scientifique dans ses présentations relayées par la presse et plus encore que les journalistes qui traitent le sujet.
      (Je peux même faire de l’humour à ne pas confondre avec la mauvaise foi, c’est cool hein?)

      Je ne demande à personne de me croire, allez juste voir les scientifiques plus expérimentés que moi au lieu d’écouter les journalistes bobos qui vous disent ce que vous voulez entendre.

      • La rigueur n’est pas réservée aux scientifiques lorsqu’on cherche à prouver quelque chose (ici, il me semble que tu cherches à prouver que c’est un hoax). Tu m’as fait rire (comme quoi je sais repérer l’humour ne t’inquiète pas pour moi) en mentionnant l’idée qu’on écouterait les journalistes bobos. Je crois que beaucoup d’entre nous atterrissent justement sur ton blog par envie d’entendre un discours pertinent sur cette dernière étude de Seralini. Dommage que ce ne soit pas sur ton blog qu’on apprendra grand chose pour qualifier ou disqualifier cette étude.

      • Il n’est pas question de disqualifier l’étude mais seulement les conclusions de celle-ci ainsi que les interprétations de la presse.
        Tu trouveras toutes ces réponses dans mon article qui est modifié et mis à jour en fonction de l’actualité et des commentaires.
        Et mon blog fait référence à de nombreuses sources pertinentes.

  6. MERCI pour cet article!

    Les journalistes devraient payer des amendes lorsqu’ils propagent de tels âneries dans la presse.

    « OUI, LES OGM SONT DES POISONS! » ou comment lancer une psychose générale pour faire le buzz.
    Comment gonfler les conclusions d’une seule étude qui n’a été examinée que par un comité de relecture d’une revue à faible facteur d’impact.

    Juliette (médecin et maman de 3 enfants)

    • Vous qui pensez que les OGM ne sont pas nocifs alors, en donneriez-vous à vos enfants ?

      certes, c’est pas le meilleur facteur d’impact, mais il y a pire ! et la revue vient des USA.. qui sont hyper pointilleux…. ce qui n’est pas le cas des revues indiennes ou chinoises.

      cette étude a le mérite tout de même de mettre le doigt là où ça fait mal…

      s’il y a des gens qui sont volontaires pour prendre du mais OGM tous les jours pdt 2 ans, qu’ils se fassent connaître !

      • Même réponse que le dernier commentaire.

        ps: OGMophobie va bientôt devenir une maladie.

      • ça fait bien plus de 2 ans que TOUT le monde en mange!!!!
        et tous les jours!! a moins d’etre autosuffisant et de tout faire pousser dans des terres non contaminées
        on ne peut plus acheter de produits dont on peut nous GARANTIR l’absence d’ogm
        sauf les produits bio, et encore!!!

  7. Donc vous êtes prêt à prendre la place des souris pour la prochaine étude sur les OGM. Je vous prie de m’inviter ce jour là et vous promets que j’apporterai des chrysantèmes OGM. ;-)
    Peut-être mieux encore, pourquoi pas butiner,à l’instar des abeilles, de la bonne rosée et/ ou du pollen d’OGM…. rien de tel pour s’envoyer en l’air.

    • 1- On fait tous partie de la prochaine étude à la place des souris, ainsi que nos animaux de compagnie et nos animaux d’élevage. A moins de produire sois même sa nourriture.
      2- On n’observe pas 6 fois plus de cancers chez les millions de cochons qui manger des OGM que chez les cochons bio français donc je pense que tu pourras garder tes chrysanthèmes.

      • ah bon ? as-tu vu/fait une étude sur les cochons ? est-ce que les cochons n’ont pas été sacrifiés avant l’arrivée des premiers symptomes ? Connais-tu réellement ce que l’on donne à manger aux cochons ? de la confiture peut-être ?
        et qui te dit qu’en fonction de l’espèce, c’est forcément des cancers qui se déclarent…

        ce n’est pas parce que tu veux faire un article coup de gueule que tu ne dois pas tenir compte de la rigueur scientifique !

        Nous ne sommes pas OGMphobe…. Mais si tu veux en cultiver… libre à toi, mais pour ta consommation personnelle.

        il y a de plus en plus de mauvaise foi….. vraiment !

      • Oui notre élevage se nourrit massivement d’OGM et les cochons en ont bouffé sur plusieurs générations. Non ils ne sont pas tous sacrifiés avant les premiers symptômes possibles, pense simplement aux individus reproducteurs. (Idem pour les vaches laitières, les poules, …)

        Justement ça dépend de l’espèce et les cancers des rats mâles dans l’études de GES ne sont absolument pas similaires chez les hommes. (cfr. Toxicologue de l’UCL)

        De toute façon, cette étude ne dit pas OGM = poison pour l’homme. Ça ce sont les journalistes qui extrapolent sans se documenter.

      • t’as des sources sur l’alimentation des animaux ? c’est pas le tout de dire oui dans le vent ! (et pas des sources futurama science… ou wikipedia… comme tu le fais dans ton article).

        Si ces OGM sont à même de générer des cancers chez les rats, il serait intéressant de pousser cette même étude chez le mammifère non rongeur ?
        de faire comme l eprévoit la législation pour le médicament.

        Certes, le titre de l’article ne te plait pas. mais c’est le boulot des journalistes pour toucher un lectorat plus large que simplement des scientifiques. Certes c’est de la vulgarisation, mais tout le monde n’a pas le même background scientifique. Alors pour mettre tout le monde au même niveau il faut simplifier énormément. C’est sur pour nous, scientifiques, c’est un peu maigre, mais mets toi à la place de quelqu’un qui n’y connait rien en science.

        bien sûr que les cancers du rat, du singe, de l’Homme n’ont rien à voir entre eux… c’est pas parce qu’un médicament guérit du cancer chez la souris, que ça va être forcément le cas chez l’Homme. Mais il est normal de se poser des questions sur la santé de l’Homme qui ingère ces OGM avec les résultats de l’étude qui nous est proposée ici !

      • Quand je fais référence à du Futura-Sciences et Wikipédia, je vérifie leurs propre sources.

        Mais voici une source qui devrait te satisfaire pour les animaux nourris aux OGM : http://www.greenpeace.org/belgium/fr/que-faisons-nous/ogm/Problemes/Les-OGM-dans-lalimentation-animale/

        « Si ces OGM sont à même de générer des cancers chez les rats, il serait intéressant de pousser cette même étude chez le mammifère non rongeur ? » Tu le dis très bien « Si », cette étude n’en fait pas la démonstration étant donné le nombre d’individus insuffisant et le fait que les rats témoins (sans OGM) développent également des cancers.

        (Merci pour la qualité de tes questions.)

      • Berthot Emmanuel

        Ah vous admettez donc qu’on se sert des gens pour faire des études sur les ogm, mais c’est très grave… Je fait pousser moi même des légumes avec des semences bio et non réglementé depuis maintenant dix ans… Le problème c’est que mon voisin fait pousser des ogm et qu’il arrose ses plantes de pesticides qui finissent immanquablement dans ma parcelle ainsi que la génétique de ses maïs puisque j’en cultive aussi… Comment vais-je faire maintenant pour garantir la qualité de mes produits monsieur ?!!!! C’est comme pour le nucléaire le principe de précaution n’est pas respecter que vous le vouliez ou non, et même si il y a des milliers d’études prouvant le contraire… je suis et resterais ogmophobe et nucléairophobe… nous n’avons simplement pas besoin de prendre encore plus de risque sous prétexte d’économie de marché!!! puisqu’on nous l’impose et que ça a un impact sur les gens… on a vécu sans jusqu’ici! pourquoi défendre l’indéfendable ??? Vous n’êtes pas sans savoir que les multinationales qui commercialisent les ogm sans mettent plein les poches sur notre dos??? De plus il brevette le vivant c’est tout bonnement scandaleux!!!! au lieux de perdre votre énergie et votre temps à défendre les ogm, pourquoi ne pas défendre les droits de l’homme dans les pays où il n’est pas respecter hein ??? au lieu de faire des sarcasmes aux gens qui s’inquiètent pour la santé de tout le monde ??? En plus vous êtes plus people qu’autre chose sur votre blog, vous ne devriez pas vous mêler de ce qui dépasse votre compétence… ce n’est pas qu’une question de danger c’est aussi de l’éthique…

      • Mon blog comporte plusieurs catégories ça n’empêche que (de par mon diplôme) j’ai des compétences pour commenter cette info.
        Après votre commentaire est 100% justifiable sauf qu’on vit en démocratie et que les politiques qui pensent comme vous ne font pas partie de la majorité qui a le pouvoir.
        Je cultive également mes propres légumes bio dans mon petit jardin et la pollution des voisins ne m’amuse pas.

        Je ne suis ni ogmophobe, ni nucléairophobe, ni homophobe, ni islamophobe, … même si je ne veux pas consommer n’importe quoi en dépits des risques, je trouve les catastrophes de Cherno et Fuku déplorables, je n’aimerais pas avoir des rapports avec un homme, je suis athé et je déteste le terrorisme, …

        ps: désolé pour les sarcasmes, je suis énervé! Ce n’est pas contre vous mais contre ces journalistes qui manipulent l’info pour la rendre vendable (très vendable) et non pour la rendre compréhensible comme certains semblent le penser.

      • Berthot Emmanuel

        Disont que l’homophobie et l’islamophobie… ce sont des personnes physiques qui sont en jeux… pour les ogm et le nucléaire ce sont quand même des « techniques » pas des personnes on se comprend ? maintenant on a la possibilité de ne pas se faire envahir encore plus par des graines génétiquement modifier dont nous n’avons finalement que très peu de connaissance… Si on était vraiment en démocratie, le gouvernement proposerai un référendum pour trancher sur la question… mais bon passons… je partage aussi votre indignation devant la machine à fric médiatique… Ah et aussi quand il s’agit de terrorisme on prend toute les précautions on hésite pas à faire des lois liberticides, et même des tortures, des guerres… mais pour ce qui est de la santé public on prend des pincettes, on a peur d’interdire…ou plutôt on cède aux pressions financières ce qui fait sauter hélas tout les grands principes de la démocratie, parce qu’en réalité nous ne sommes pas en démocratie…

      • Dans le cadre de mon métier, je fais des études de vieillissement, sur des sprague dawley essentiellement, et on suit les animaux sur 2 ans. Les témoins eux aussi développent des tumeurs. Ces tumeurs sont des phénomènes « naturels » dus au vieillessement, à la perte de contrôle sur les cycles cellulaires et tout le tatouin… vous connaissez aussi bien que moi.

        Concernant les liens futurma… cite directement les sources que tu vérifies alors, si tu ne fais pas confiance aux journalistes ! et proposer des liens autres que futuram ne vous rendra que plus crédible. (je ne clique plus quand je vois futurama). Mais le lien greenpeace… je ne sais pas si ce sont les plus neutres…

        Car si vous critiquez les journalistes du nouvel obs, il est tout à fait possible de critiquer ceux du futurama et autres journaux…

        Niveau nombre d’animaux, je suppose que vous connaissez également la règle des 3R, et que parmi ces 3R il y a « réduire ». Il ets inconcevable, éthiquement, financièrement et de manière logistique de tester 600 rats !
        Tout comme les études cliniques des médicaments, on ets sur 10.000 personnes… et donc, impossible de vérifier la survenue d’un effet secondaire qui se déclenche 1 fois sur 1.000.000.

        Cette étude a le mérite de faire réfléchir et de reconsidérer la politique législative sur les OGM. C’est le but de cet article scientifique…. c’est le but de cet article journalistique.

  8. et principe de précaution ?

    • Je t’invite à revoir la définition : http://europa.eu/legislation_summaries/consumers/consumer_safety/l32042_fr.htm

      L’évaluation du risque a été réaliser par l’UE pour chacun des OGM présents sur le territoire avant leur commercialisation. Les études sont même plus poussées que pour tous les autres aliments. Ce principe de précaution a déjà été utilisé plusieurs fois, ce qui a reporté la commercialisation de certains OGM en Europe en attente d’études complémentaires visant à améliorer la précision de certains résultats ou à approfondir les recherches sur des points insuffisamment étudiés.

  9. Le titre trop vendeur ok, mais l’étude aura le mérite de faire financer d’autres études.
    Cela dit je ne vois pas l’intérêt de ces plantes modifiées sachant que leur rendement n’est pas si exceptionnel, qu’il existe un risque pour la nature (prolifération en tout genre) et que les semenciers interdisent de replanter les graines d’une année sur l’autre. Bénéfice = 0.
    Dans 20 ans ce sera comme avec les pesticides… Ben en fait c’était nocif, on l’a su mais fallait bien vendre… welcome to Monsanto world.

    • Dans la mesure où il n’y a pas de comportement « prédateur » des producteurs de semences OGM (au contraire, puisque les semences OGM sont plus chères que les classiques), qu’il n’y a pas d’équivalent du « PC avec Windows pré-installé » (pas de location de champs liés avec un abonnement chez un producteur OGM, par exemple), je ne vois pas ce qui forcerait la main aux agriculteurs.

      « Cela dit je ne vois pas l’intérêt de ces plantes modifiées »

      Les agriculteurs qui choisissent ces semences, eux, ils vont un avantage. Ils ont beau être cons et agriculteurs, ou bien cons parce qu’agriculteurs, ou bien agriculteurs parce que cons, ils votent OGM avec les pieds.

      Je pense que les personnes qui, comme moi, ne sont ni agriculteurs ni agronomes ni agroécologiste ni agroéconomistes ni agroquoiquecesoit devraient se garder de jugements définitifs du type « les OGM n’ont aucun avantage sauf pour le fabricant de semences ». Ce qui n’interdit pas d’affirmer au choix que
      – les OGM n’ont aucun avantage pour le consommateur final
      – les OGM n’ont pas d’avantages suffisants pour justifier le risque sanitaire/de diffusion irréversible dans l’environnement/etc.

      Mais dire « les semenciers interdisent de replanter les graines d’une année sur l’autre. » cela sous entend que les agriculteurs qui choisissent des semences OGM sont tellement cons qu’ils n’ont pas perçu les inconvénients.

      Après les agriculteurs peuvent :
      – se tromper
      – être induits en erreur par une information très orientée
      – vouloir changer d’avis sur les OGM
      mais je ne vois pas ce qui les empêchent de changer d’avis justement pour cultiver du non-OGM après avoir cultivé un OGM.

      Il y a peut-être des déterminants économiques qui m’échappent dans cette affaire, mais dans ce cas il faudrait les expliquer parce que pour l’instant je n’ai lu aucune explication. Ce que je vois c’est qu’à force d’hystériser la question des OGM ont rend les consommateurs paranos. Et alors la question de la « contamination » des semences non-OGM devient un enjeu économique, uniquement parce qu’on a fait de grosses campagnes de presse anti-OGM!

  10. Merci d’apporter un peu de sens commun face à cette expérience non scientifique montée dans un but politique. Vous auriez pu rajouté un argument sur la dose finale de Roundup administrée à ces pauvres rats: 2,25 g/L ! Avec cette concentration, il est meme surprenant qu’il y ait des survivants.

  11. Je n’ai pas compris l’argument 6 : les mauvaises herbes résistantes au roundup, il en existe malheureusement, et de + en +

    • L’argument est de dire que la modification de cette plante pourrait causer ce genre de problèmes mais il n’y a pas de raison que ce gène de résistance à un herbicide rende la plante toxique. Si non il y aurait des hécatombes aux USA (par rapport à chez nous) où la plante est consommée en masse depuis 15 ans.

      Maintenant la résistance des mauvaises herbes au roundup est plus liée à une pression sélective liée à son utilisation trop régulière, qu’à une contamination du maïs OGM… à moins de me montrer une étude (validée par la communauté scientifique) qui démontre le contraire.

  12. Quand je vois que le scientifique dit que 6 fois plus de cancer c’est une augmentation de 600% je me dis qu’il n’est pas digne d’être qualifié de scientifique….

  13. La vidéo est un collector absolu :

    « là, on meurt 6 fois plus, dans ce groupe là, on a une augmentation de 600 %, on a même plus besoin en biologie ou en médecine de statistiques à ce niveau »

    Moi j’aurais dit :
    – là on voit un rat mort, de l’autre coté zéro, 1/0 = infini, bing, je gagne.

    Je gagne quoi au fait?

  14. « Tu manges du maïs tous les jours toi? »
    si a forte dose il est toxique, il est toxique point!
    on est pas obligé d’ingerer de la merde sous pretexte qu’elle est « peu toxique »
    je pense qu’il faudrait un bareme de tolérance en mode « on/off »
    ou c’est propre ou c’est contaminé par des chimiques,
    pas de debat possible!!!!

  1. Pingback: BiopSci » Biologie Décryptage » Les OGM sont nocifs? Quelques raisons d’être sceptiques.

  2. Pingback: Hashtable » OGM : cette étude bidon que les médias français aiment relayer

  3. Pingback: Ilikedoncjesuis » Archives du Blog » Le monde appartient à ceux qui se Monsanto

  4. Pingback: Le gag du Nouvel Oups « hollandises

  5. Pingback: OGM : cette étude bidon que les médias français aiment relayer

  6. Pingback: EXCLUSIF : Non, les OGM ne sont pas des poisons! « AlexNewsBlog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d blogueurs aiment cette page :