FAUT-IL INTERDIRE LES BAPTÊMES ESTUDIANTINS?

Laurent Louis (président d’un parti qu’il a « inventé » en février dernier) a été l’heureux invité du Cercle Psycho de l’ULB dans l’auditoire du Janson pour débatre avec Patrick Hannot.

Objet du débat : La proposition de loi de L.Louis visant à interdire le baptême étudiant en Belgique.

Pour résumer, il trouve cette pratique humiliante et indigne des universitaires. Il ajoute même que le baptême fait de nombreuses victimes traumatisées par les épreuves endurées sous la contrainte.

@Laurent_Louis : En Belgique le baptême étudiant se fait entre adultes consentants et seule une minorité des étudiants belges participent à ces activités. Preuve que vos soi-disant pressions sont imaginaires. Vous trouvez ces pratiques dégradantes? Très bien! Alors celle-ci ne doit pas être la seule parmi toutes les pratiques, traditions, activités, passions ou même métiers des citoyens belges. Prenons un exemple extrême et concret, depuis votre point de vue, trouvez vous que la pratique sexuelle du fist soit dégradante et humiliante pour la « victime » (certains le vivent assez mal selon les témoignages)?  Si oui, en suivant votre logique il faudrait d’urgence proposer une loi pour l’interdire?!

Bref, vous êtes ridicule, la preuve en images …  

/!\ Cette vidéo reprend les passages les plus « drôles ». L’intégralité du débat filmé par les organisateurs devrait arriver prochainement sur Youtube et sur le blog /!\

Voici déjà un autre angle de vue filmé en une fois :

Edit : Le débat a quelque peu tourné en diner de con avec Laurent comme invité. Patrick Hannot regrette d’avoir été si loin dans ses piques humoristiques. Il n’empêche qu’à la base le débat porte sur la proposition de loi et non sur le baptême dans l’absolu même si la communauté folklorique aurait aimé qu’il en soit ainsi. Personnellement, je m’attendais à bien moins drôle, réactions virulentes des étudiants, départ avant la fin de Laurent L. face à un auditoire avec 99% de baptisés, … De plus il faut savoir qu’après le débat les personnes présentes ont longuement discuté avec Laurent L. et ses collègues présents. Je pense qu’ils cernent un peu mieux le baptême à présent. Le bilan global de cette soirée est selon moi très positif.

A savoir : Le tract de LL en plus des fautes de français et des nombreuses erreurs sur ce qu’il pense être le baptême étudiant présente une soit-disant photo du baptême à Libramont alors qu’il s’agit en fait d’une photo de bizutage au Maroc.  #EPICFAIL

PS: à voir aussi, « Baptême étudiant : folklorique ou dégradant ? »

About these ads

Publié le 14 décembre 2011, dans Actu, Politique, et tagué , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 6 Commentaires.

  1. Qu’on soit d’accord ou pas avec sa proposition, la comparaison que tu fais avec le fist n’est pas valable. On a d’un côté une pratique qui se fait dans le privé, entre deux personnes dont les pratiques, si elles sont consentantes, ne regardent qu’elles. De l’autre, un événement organisé et en quelques sortes institutionnalisé, et donc réalisé en partie en publique. Il y a quand même une différence entre une pratique individuelle privée et un rite de passage organisé.

    • La Fistinère est une institution et il y a bien plus de deux personnes mais là n’est pas le problème. Faut juste voir que ce que Laurent Louis juge dégradant et humiliant ne l’est pas forcément pour ceux qui pratiquent la chose. Et ça peut s’appliquer à beaucoup d’autres pratiques.

      • Et parce que les personnes elles-mêmes ne perçoivent pas la chose comme étant dégradante, il ne faut pas l’interdire ? Mon dieu, si la seule perception des personnes participant à un acte suffisait à exclure cet acte de tout regard juridique, on vivrait dans une bien drôle de société.

        Il y a des personnes qui ne sont pas prêtes pour le baptême et qui s’y engagent pour de mauvaises raisons. Ces personnes-là peuvent accepter de faire des choses à contre-coeur, pour garder la face et elles ne vont diront jamais que « c’est dégradant » même si c’est exactement ce qu’elles pensent (c’est un engrenage social fort, comme tout jeu de rôle). Elles iront « trop » loin par rapport à ce qu’elle se devrait à elle-même. Ça existe parmi les baptisés (ou les bleus) et il faut aussi pouvoir protéger ces personnes-là.

        Je ne suis pas forcément pour l’interdiction du baptême, mais vos arguments contre l’interdiction sont franchement limités.

  2. 1- Ce n’est pas un argument contre l’interdiction mais contre la loi de Laurent Louis. (le titre de l’article est racoleur, je te l’accorde et j’assume)

    2- « Les personnes qui s’engagent » à faire leur baptême … ça n’existe pas! On peut arrêter à tous moments, on peut continuer en refusant de faire ce que l’on trouve dégradant. Si l’on trouve que l’intégralité des activités sont dégradantes, on ne commence pas. Pour rappel seul 5 à 10% des étudiants participent à ces activités. La pression sociale n’est donc pas si fort que tu veux le croire et elle pousserait même à suivre le troupeau en ne faisant tout simplement pas son baptême.

  3. Lorsque tu dis qu’on ne peut pas comparer avec le fist, tu as sans doute raison. Par contre, il y a bien d’autres comparaisons que l’on puisse faire. Pour prendre également un cas banal, le gars qui, tous les jours dans la rue, ramasse les papiers ou les poubelles, lui aussi peut parfois se sentir humilié (je ne dis AUCUNEMENT que ça l’est, car si ces personnes n’étaient pas là, imagine le paysage…). Ce que je veux dire, c’est que beaucoup de gens vont le voir comme « le gars qui ramasse les poubelles » parce qu’il a raté sa vie, il n’a pas assez étudié à l’école. Donc, à cause du regard des autres gens, il pourrait se sentir humilié.
    L’humiliation, au fond, ce n’est donc que le regard que portent les gens sur une chose qu’ils n’apprécient pas beaucoup.
    De plus, l’humiliation, c’est relatif : quelqu’un pourrait se sentir humilié là où une autre personne ne pourrait pas l’être. Mais là, ça relève du domaine psychologique, et Mr Hannot doit certainement mieux s’y connaître que moi…

  4. Le baptême c’est quelque chose que tu fais VOLONTAIREMENT. Si ça te plait pas, RIEN ne t’empêche d’arrêter. Tout est dis je crois. Dans la vie, on peut tout interdire. Si on pense comme ça, à quand le jour où l’homme n’aura PLUS AUCUNE liberté ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d blogueurs aiment cette page :